• facebook
  • instagram
  • twitter
DEMISSION DE DAVID GRZYB DE LA PRESIDENCE DU PARC DE CAMARGUE

DEMISSION DE DAVID GRZYB DE LA PRESIDENCE DU PARC DE CAMARGUE

Communiqué Parc Naturel  Régional de Camargue.
Les Conseillers du Département des Bouches du Rhône et les Conseillers Régionaux de la Région Provence Alpes Côte d’Azur présents lors du Conseil syndical du Parc Naturel Régional de Camargue en date du 18 mars ont conditionné l’adoption du budget primitif 2016, à un changement de gouvernance et plus précisément de présidence, au sein de notre structure.
Si la méthode est contestable et particulièrement inélégante de la part de celles et ceux qui prétendent faire de la politique autrement », le rejet prolongé de notre budget mettrait en péril le
devenir du Syndicat Mixte de Gestion du Parc Naturel Régional de Camargue, compromettrait les actions que nous mettons en œuvre quotidiennement et fragiliserait toute une équipe dévouée à
notre territoire et à ses habitants.
Désireux de ne pas prendre en otage – pour des raisons politiciennes – le devenir d’un territoire aussi prestigieux que la Camargue, je présente ma démission de la Présidence du Conseil syndical du
syndicat mixte de gestion du Parc Naturel Régional de Camargue. Cette démission est effective à compter de ce jour.
Je souhaite que celles et ceux qui revendiquent aujourd’hui à la gestion du Parc Naturel Régional de Camargue prennent en considération les nombreuses et fortes attentes exprimées par les
Camarguais, dans les domaines de l’agriculture et plus particulièrement de la riziculture, de l’élevage, du développement touristique harmonieux, de la préservation de la biodiversité ou de la gestion du littoral….
Je suis fier de l’action conduite depuis deux ans dans chacun de ces domaines. Je remercie vivement et chaleureusement toutes celles et tous ceux nombreux, et particulièrement tous les membres du Conseil de Parc, pour le soutien qu’ils m’ont témoigné et l’aide qu’ils nous ont apporté.
Je reste au service d’un territoire où je suis né et que, comme toutes les Camarguaises et le Camarguais, j’aime par-dessus tout.

David GRZYB